Dancefloor 30-Day Challenge ! Une routine danse sur-mesure juste pour vous 💘 Prendre un RDV tĂ©lĂ©phonique gratuit avec un expert danse !

#DancefloorChallenge : 30 jours pour changer ses habitudes

Il suffirait de 21 ou 30 petits jours de discipline pour se crĂ©er une nouvelle habitude corporelle, et ainsi changer Ă  long terme… La promesse est plutĂŽt allĂ©chante, non ?

Ce Dance challenge de 30 jours… bullshit ou utile ?

En rĂ©alitĂ© : on a bien creusĂ© nos recherches, les miracles n’existent pas. Les chiffres “magiques” de quelques jours pour se crĂ©er une habitude sont nĂ©s dans les annĂ©es 50, lorsque plusieurs scientifiques ont observĂ© des comportements divers, tels que boire 1 litre d’eau ou courir 15 minutes par jour chez diffĂ©rents individus, pour identifier quelle Ă©tait la durĂ©e “optimale” de comportement pour changer Ă  long terme.

Leurs rĂ©ponses : 21 jours. Ou alors 30. Ou peut-ĂȘtre 66. En rĂ©alitĂ© : ça dĂ©pend des habitudes qu’on cherche Ă  crĂ©er, et ça dĂ©pend des gens !

Ce qui est sĂ»r, c’est qu’on ne change pas en 1 jour ou mĂȘme en 2.

Pour nous, 30 jours, ça permet de se crĂ©er un routine RÉALISTE et AMBITIEUSE de danse, fondĂ©e sur un rythme hebdomadaire, rĂ©pĂ©tĂ© 4 fois. VoilĂ  la base de notre calcul extrĂȘmement scientifique !

Par ailleurs, on ne vous recommande pas forcĂ©ment d’opter pour une pratique quotidienne, mais plutĂŽt de viser un minimum de 3 fois par semaine. On n’oublie pas que le corps a besoin de rĂ©cupĂ©rer, et c’est tout Ă  fait sain de laisser un jour de pause entre chaque jour “dansĂ©”.

EN RESUMÉ :

30 jours de danse = 1 programme hebdomadaire répété 4 fois pour ancrer la nouvelle habitude dans son corps et son esprit

Une pratique 3 fois / semaine minimum, pour prévoir des jours de récupération

#DancefloorChallenge

30 jours de Dance Challenge : qu’est-ce qu’on peut en espĂ©rer ?

Les effets que la danse peut avoir sur le corps et le mental sont extrĂȘmement surprenants par leur ampleur et leur diversitĂ©. Explications.

1. Les bienfaits de la danse sur le corps : tonicité, souplesse, posture

Audrey Hepburn

La pratique de la danse n’a rien Ă  voir avec d’autres pratiques sportives que vous pouvez connaĂźtre, telle que le fitness ou le yoga. La nature des exercices en fait une pratique toute particuliĂšre, avec ses effets uniques :

  • Travailler les muscles… mais en longueur !

VoilĂ  le secret des silhouettes qu’on voit se mouvoir avec tant de grĂące : les exercices de danse travaillent les muscles en “souplesse” et non en “force” (c’est exactement le contraire que la gonflette Ă  la salle de muscu, si vous prĂ©fĂ©rez !)

  • Une posture de ballerine de la tĂȘte aux pointes

Si on joue Ă  dissĂ©quer les mĂ©canismes musculaires qui nous permettent d’effectuer de beaux mouvements grĂącieux, on se rend compte que TOUT le corps travaille en danse : les pointes de pieds, tous les muscles posturaux, l’ouverture de la poitrine, le port de tĂȘte… mĂȘme la grĂące jusqu’au bout des doigts ! Et tout ça, ça se bosse 😉

  • Un corps souple = un corps heureux

L’assouplissement est au coeur de la pratique de la danse, et se fait toujours (toujours toujours) dans une dĂ©marche de tonicitĂ© musculaire : ça ne sert Ă  rien de tirer sur ses ligaments (Ă  part de risquer de se blesser). La danse est aussi la seule pratique oĂč on travaille l’en-dehors des hanches, qui permet d’atteindre ces jolies postures et mouvements que vous voyez sur les plus belles scĂšnes d’OpĂ©ra.

EN RESUMÉ

30 jours de danse ça permet de constater des effets corporels considérables sur :

– sa tonicitĂ© musculaire dans TOUT le corps, et sa musculature en longueur

– des parties du corps rarement mobilisĂ©s correctement : port de tĂȘte, port de bras ou encore pointes de pied !

– sa souplesse

#DancefloorChallenge

2. Les bienfaits de la danse sur l’esprit : endorphines, musicalitĂ©, Ă©vasion

Saturday Night Fever

Comme toutes les pratiques sportives, danser libĂšre des endorphines : une hormone produite par notre hypotalamus, dans notre cerveau, qui a des effets assez dingues. Sensation de bonheur, de plĂ©nitude, voire carrĂ©ment anti-douleur naturel… cette hormone “magique” est souvent associĂ©e au bonheur, et mĂȘme Ă  l’amour.

Pour avoir sa dose d’endorphines, rien de tel que de transpirer un bon coup. Mais c’est quoi le petit plus qu’apporte la danse alors ?

N’oublions pas que lorsque vous dansez, non seulement vous faites du sport, mais vous faites aussi de l’art !

Et ça, c’est une dose d’endorphines produite en plus, y’a de quoi devenir addict !

La pratique de la danse en musique va vous faire stimuler des zones du cerveau encore diffĂ©rente de celles qui sont sollicitĂ©es lorsque vous faites du sport : ça bouge aussi dans les mĂ©ninges. Il n’y a que comme ça qu’on acquiert ce fameux ‘sens du rythme’ : ce n’est pas en y rĂ©flĂ©chissant, c’est en DAN-SANT.

Concentration sur la posture, sur la chorĂ©graphie Ă  reproduire, sur la musicalitĂ©, sur l’effort physique… ça fait beaucoup non ? En effet, la danse est une pratique tellement complĂšte que c’est l’Ă©vasion 100% garantie : il ne reste plus de place pour penser Ă  la liste de course !

EN RESUMÉ

30 jours de #DancefloorChallenge c’est 30 jours de rĂ©gime “FULL ENDORPHINES” pour votre cerveau.

– libĂ©ration d’endorphines par la pratique sportive

– libĂ©ration d’endorphines par la pratique artistique

– Ă©vasion totale pour atteindre le lĂącher prise

#DancefloorChallenge

3. L’importance de la mĂ©moire du corps en danse

Photo Pinterest

Et oui, le corps a une mĂ©moire… Et c’est cette mĂ©moire-lĂ  (pas la “mĂ©moire intellectuelle”) qui vous fait retenir les chorĂ©graphies !

C’est un mĂ©canisme totalement incontrĂŽlable par l’esprit, par consĂ©quent, le seul moyen de travailler cette mĂ©moire, c’est de rĂ©pĂ©ter les mouvements. C’est la raison pour laquelle les exercices de danse sont souvent les mĂȘmes partout dans le monde, les postures si codifiĂ©es, et les exercices souvent fondĂ©s sur la rĂ©pĂ©tition sans relĂąche !

Grùce à une pratique trÚs réguliÚre, vous allez travailler la mémoire du corps, et ça a deux impacts non négligeables :

  • La bonne posture deviendra un automatisme : plus besoin de penser Ă  pointer son pied, baisser ses Ă©paules ou rentrer son ventre, votre corps le fera automatiquement !
  • Une mĂ©moire du corps bien entraĂźnĂ©e permet d’apprendre des chorĂ©graphies plus facilement : plus besoin de se prendre la tĂȘte pour apprendre les pas, place au KIF ULTIME de l’interprĂ©tation

A ce propos, avez-vous passer cette vidĂ©o hyper Ă©mouvante d’une ballerine atteinte d’Alzheimer, dont le corps se souvient encore des mouvements du Lac de Cygnes… C’est aussi trĂšs poĂ©tique la mĂ©moire du corps !

EN RESUMÉ

30 jours de #DancefloorChallenge, c’est 30 jours pour se crĂ©er une mĂ©moire du corps :

– Ă  vous les automatismes : une posture de ballerine sans mĂȘme y rĂ©flĂ©chir

– Ă  vous les chorĂ©graphies de rĂȘves : Ă  apprendre en un clin d’oeil

#DancefloorChallenge

Le plus dur c’est pas les 30 jours… c’est les 3 premiers !

Et oui, la danse, ça peut ĂȘtre extrĂȘmement ingrat si on n’en a jamais fait ou si on reprend aprĂšs des annĂ©es…

Si vous vous sentez raides comme des manches Ă  balais, gras comme des hippopotames, grĂącieux comme des lavabos ou que vous ne comprenez rien aux pas, rassurez-vous : C’EST NORMAL !

Il n’y a aucune solution miracle : il faut reprendre progressivement, Ă©couter son corps, et persĂ©vĂ©rer.

Heureusement pour vous, grĂące Ă  Dancefloor :

  • vos professeurs ont Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ©s pour leur bienveillance, donc vous ne serez jamais dĂ©valorisĂ©s, seulement challengĂ©s.
  • tous nos cours se dĂ©roulent en ligne et bien planquĂ©s chez vous : alors certes, au dĂ©but, on ne ressemble pas Ă  grand chose, mais il n’y a aucun tĂ©moin 😉

On espĂšre que vous ĂȘtes prĂȘt.e.s Ă  relever le #DancefloorChallenge avec nous !

Votre objectif : au moins 12 cours en 30 jours pour voir votre corps et votre esprit changer considérablement.

Vous ĂȘtes dĂ©jĂ  abonnĂ©s Dancefloor ? Ecrivez-nous Ă  hello@dancefloor-paris.com pour qu’on vous mette en relation avec un expert-danse qui vous crĂ©era un programme sur-mesure !

N’oubliez pas de nous partager vos progrĂšs sur Instagram #DancefloorChallenge

Happy Dancing đŸ•șđŸœ